On appelle microbiote intestinal l’ensemble des bactéries (1014 bactéries mais aussi des virus, des champignons…) qui résident dans notre système digestif. Il est important de garder en bonne santé ce microbiote, sans quoi certaines pathologies peuvent se développer : les maladies digestives bien sur, mais aussi les maladies inflammatoires, la dépression, l’obésité et l’autisme. Nos habitudes alimentaires modernes et culturelles ont tendance à déséquilibrer et appauvrir notre flore intestinale. Heureusement, l’observation de ce phénomène nous permet aujourd’hui les traitements par les probiotiques et la transplantation de microbiote fécal.

Comme une empreinte digitale, il n’en existe pas deux semblables

Le microbiote intestinal est propre à chacun de nous mais ressemble souvent à celui des membres de notre famille, ou des membres de notre communauté dans certaines cultures.

Et il existe des types de flore intestinale

Tout comme il existe des types de groupe sanguin ! Ils ont pour noms Bactéroides, Prevotella et Ruminoccus.

Certaines études cherchent une corrélation avec les différentes constitutions définies par la médecine traditionnelle chinoise.

Le microbiote intestinal joue plusieurs rôles dans le système immunitaire

Il produit des peptides anti-microbien dont le rôle est d’empêcher la prolifération des agents pathogènes. Il agit donc comme une barrière face aux maladies ! En outre, il permet aussi la maturation du système immunitaire au delà du tube digestif, au niveau de la rate et des ganglions lympathiques.

Les bactéries nous aident à digérer

En se nourrissant elle-même de ce que nous mangeons, en faisant fermenter notre nourriture et en produisant des enzymes.

Le microbiote intestinal nous permet d’avoir moins de gaz

Lors du processus de fermentation des aliments ingérés, des gaz sont produits quotidiennement. Cela ne vous aura pas échappé, une partie de ces gaz est éliminée par la voie rectale. Mais la majorité de ces gaz sont transformés par les bactéries méthanogènes, acétogènes et sulfatoréductrices.

Le déséquilibre de la flore intestinale augmente la dépression et la fatigue, et non l’inverse

Le simple fait de consommer des probiotiques Lactobacillus casei pendant deux mois permet de réduire l’anxiété !

2 : Le charme discret de l’intestin – Giulia Enders