Certaines des bonnes bactéries qui composent notre flore intestinale sont “accros” aux sucres contenus dans les mucines qui tapissent notre intestin (1). C’est une bonne nouvelle, mais pour ne pas faire n’importe quoi et prendre soin de notre flore intestinale, il est important de sélectionner les sucres que nous mangeons. D’autant plus que les étals des épiceries bio nous proposent de plus en plus d’alternatives, à des prix plus ou moins justifiés.

probiotiques et sucres

Le sucre blanc

Le plus connu et sans aucun doute le plus utilisés dans nos maisons. Il est issu du raffinage de la canne à sucre ou de la betterave, qui donne d’une part le sucre blanc et d’autre part la mélasse. C’est la mélasse qui contient les vitamines et minéraux, ne laissant au sucre blanc que les calories.

Composé de 99% de saccharose, il convient d’en limiter voire d’éviter sa consommation, pour votre santé.

Le sucre blond et le sucre roux

Ce sont aussi des sucres raffinés, qui contiennent une quantité négligeable de vitamines et minéraux.

Certains sucres roux sont des sucres blancs auxquels on a ajouté du caramel pour le colorer. Il suffit de regarder la liste des ingrédients pour ne pas se faire avoir !

Le rapadura

C’est un sucre complet, qui n’a subit aucun raffinage. On l’obtient par la cristallisation du jus de sucre de canne. Son goût est plus subtil et il contient des vitamines et minéraux (vitamine A, vitamines B, potassium, calcium, magnésium), ce qui en fait un sucre intéressant.

Le miel

S’il est acheté directement au producteur ou en magasin bio, il est intéressant. Naturel, son indice glycémique est plus faible que le sucre blanc.

Hors de la cuisine, il est aussi réputé très efficace comme antibiotique sur les plaies : les bonnes bactéries consomment son glucose et produisent alors de l’acide lactique.

Le sirop d’érable

Son pouvoir étant très sucrant, on veillera à l’utiliser en petites quantités. Il contient des minéraux tels que fer, phosphore, potassium et magnésium.

Le sirop d’agave

Réputé pour convenir aux personnes diabétiques ou cherchant à perdre du poids, le sirop d’agave a en fait un indice glycémique très variable, selon sa fabrication.

Le sucre de coco

De plus en plus plébiscité, ce sucre contient 75% de saccharose et son indice glycémique est faible. Fabriqué à partir de la sève de la fleur des cocotiers, sa production est notamment plus écologique que la canne à sucre puisque moins gourmande en ressources.

On trouve des nutriments dans le sucre de coco, notamment des vitamines B, du magnésium, du zinc et du fer.

On choisira donc, en fonction de ses besoins et de son usage, un sucre le plus riche possible en vitamine et minéraux avec un indice glycémique relativement bas. La consommation de sucre doit rester raisonnée. Rappelez-vous que moins vous en consommerez, moins vous en aurez envie et plus vous pourrez réduire la portion !