Pollution, soleil, vieillissement, alimentation ultra-transformée… autant de facteurs qui abiment notre peau, l’assèchent, perturbent son équilibre. Si les crèmes cosmétiques peuvent nous aider à prendre soin de notre peau, sa santé passe d’abord par l’intérieur : Rester hydratée et veiller à manger les bonnes graisses, voilà le secret d’une peau resplendissante !

proteger-peau-oxagood-300x134

FERME ET HYDRATÉ, UNE PEAU NATURELLEMENT EN BONNE SANTÉ

 

Notre peau est composée de plusieurs couches :

L’épiderme, l’enveloppe extérieure, est composée de cellules qui naissent en profondeur et viennent mourir à sa surface pour rendre notre peau imperméable. Elle nous protège également du soleil et de ses rayonnements UV, des agents pathogènes et de certaines substances indésirables. L’épiderme est protégé par un film protecteur qui contient de l’eau ainsi que des lipides et acides gras. Ces derniers participent à la bonne hydratation de la peau : Si votre peau est sèche, si elle tiraille et manque de douceur : vous êtes surement en carence !

Le derme est composé d’eau et de collagène. C’est cette couche qui permet l’élasticité et la fermeté de la peau.

Plus épaisse, l’hypoderme permet de stocker les graisses et nous protège du froid.

OMEGA 3 ET 6 : AUSSI ESSENTIELS A LA PEAU

 

Indispensables au bon fonctionnement de l’organisme, les oméga sont des acides gras essentiels qui ne sont pas produits par le corps. C’est donc par l’alimentation qu’on pourra combler ces besoins. Il existe plusieurs familles d’acides gras : les saturés, les mono-insaturés et les poly-insaturés, cette dernière comprenant les fameux Oméga 3 dont l’acide alpha-linolénique est précurseur, ainsi que les Oméga 6 dont l’acide linoléique est précurseur.

Si leurs effets sur le cœur et le cerveau est bien connu, il faut aussi savoir qu’ils sont indispensables à la peau qui sera servie la dernière !

Pour en tirer tous leurs bénéfices, on veillera donc à un apport suffisant en Oméga 3 et Oméga 6, tout en respectant un bon équilibre entre les deux.

– Notre alimentation moderne comporte déjà beaucoup d’Oméga 6 qui peuvent, si leur apport est trop supérieur, empêcher l’assimilation correcte des Oméga 3. L’acide linoléique se trouve au quotidien dans les graisses animales (dû à l’alimentation enrichie en maïs et soja des animaux d’élevage), les produits gras transformés, les noix, les huiles de chanvre, de carthame et de soja.

– Plus rare dans notre alimentation, les Oméga 3 se trouvent principalement dans l’huile de périlla, l’huile et les graines de lin, l’huile de noix, l’huile de colza et les poissons gras. Certains aliments industriels transformés sont enrichis en Oméga 3. Leurs besoins sont accrus pendant la grossesse et l’allaitement. On devrait y prêter une attention particulière en cas de problèmes de peau, qu’ils adoucissent puisqu’ils ont des effets émollients et anti-érythème.

Les peaux sèches, les peaux à problèmes et les peaux matures vont gagner à un apport alimentaire d’acides gras essentiels suffisant !

Sources :