Les probiotiques, nous l’avons vue, est intéressant pour la santé de votre flore intestinale mais qu’en est-il de nos enfants ? Il existe en effet des probiotiques spécialement dédiés aux enfants et donc à leur santé.

Celle-ci agit exactement comme celle ingérées par les adultes.

1. Les probiotiques pour enfants : spécificités et mécanisme

Les enfants, par définition, en pleine croissance, ont besoin de beaucoup d’attention concernant leur système immunitaire. De plus, les enfants sont plus sujets aux maladies et virus en tout genre que les adultes et cela se joue – devinez quand, dès leur naissance.

En effet plusieurs études ont démontré que les premiers mois de vie d’un nourrisson étaient déterminant pour lui constituer une flore intestinale favorable tout à long de sa vie. Les probiotiques ont la responsabilité de lui construire des défenses contre toutes agressions externes.

Nous vous rappelons qu’un probiotique est un mélange de bonnes bactéries, vivants dans les intestins et protégeant les mauvaises bactéries d’entrer dans l’organisme et de rendre les enfants malades. Elle forme comme une barrière si vous voulez.

Certaines périodes rendent les mauvaises bactéries plus favorables (fatigue, prise d’antibiotiques qui détruisent les bactéries ou d’un organisme né avec une mauvaise flore) et les virus prennent le dessus sur celles qui les protègent donc votre enfant tombe malade.

  • Comment se forme la flore intestinale de votre enfant ou plutôt bébé ?

En fait, plusieurs facteurs rentrent en compte puisque tout commence dans le ventre de sa mère. Ainsi si la maman dispose déjà d’un bon microbiote ou si elle a pris des probiotiques pendant sa grossesse alors l’enfant en bénéficiera.

Pour les femmes enceintes, il est conseillé de vous tourner vers la souche appelée Lactobacillus Rhamnosus.

Un bébé né par voie basse aura plus favorablement une flore intestinale de meilleure qualité qu’un enfant né par césarienne car il disposera des bactéries présentes dans le vagin et matières fécales de sa maman.

Le terme joue un rôle également déterminant : un enfant né à terme aura été bénéficiaire de plus de bactéries et sera donc mieux protégé.

Le lait maternel lui, est à privilégier puisqu’on le sait contient d’excellentes bactéries.

Enfin, la diversification des aliments que vous allez donner à votre enfant dans les premiers mois de sa vie vont ainsi agir comme un facteur favorable à un terrain bactérien positif

  • Pourquoi donner des probiotiques à ses enfants

Il existe entre autres des aliments riches en probiotiques tel que la levure de bière, la choucroute, etc. à privilégier pourquoi pas mais sachez qu’ils ne permettront pas à votre enfant d’en avoir suffisamment pour lutter efficacement.

La question à se poser avant de donner des probiotiques à vos enfants est celle de savoir quelle pathologie vous souhaitez faire disparaître.

En effet les souches de probiotiques sont toutes différentes, il en existe de multiples qui ont chacune un rôle important dans la disparition de la maladie en question.

Les concentrations en probiotique : les probiotiques sont concentrés en milliards de bactéries par gélule, c’est une distinction à absolument prendre en considération lors de l’achat de probiotiques à destination de vos bébés / enfants. Privilégiez les concentrations de 3 milliards d’UFC (unité formants colonies / gélule pour un minimum d’efficacité. Sachez que plus la concentration est forte, mieux elle agira.

Privilégiez les probiotiques les plus « naturels » possibles sans additifs particulièrement nocifs. Encore une fois la qualité choisie favorisera l’assimilation.

Le conditionnement est une déterminante, particulièrement chez les enfants. Il en existe plusieurs à vous de décider laquelle vous semble la plus adéquate : produits sous formes liquides pour les petits, poudres ou comprimés pour les plus grands.

Le fabriquant / laboratoire : renseignez vous bien en amont sur le sérieux et la qualité du fabriquant lorsque vous achetez vos probiotiques. Il vous suffira de faire quelques recherches sur Internet pour connaître l’avis des personnes ayant déjà acheté le produit que vous choisirez et éviterez ainsi des désagréments bien inutiles.

  1. Un probiotique pour une action en particulier

En effet, il existe une souche de probiotique pour un effet spécifique et bien particulier.

Si ce sont des diarrhées causées soit par des antibiotiques ou des infections :

Privilégiez les probiotiques Lactobacillus Rhamnosus GG ou le saccharomyces boulardii.

Si ce sont des allergies non alimentaires :

Il a été démontré scientifiquement que la flore intestinale d’un enfant serait à l’origine du terrain allergique. En effet, les probiotiques pourraient soigner les allergies infantines et cela dès le jeune âge, ils peuvent surtout être pris en prévention pour les enfants à risques. La maman peut aussi en prendre (et de surcroit en faire bénéficier son bébé) pendant les quatre dernières semaines de sa grossesse, la souche en question est encore une fois le Lactobacillus Rhamnosus.

Il a été prouvé que la prise en prévention de ce probiotique diminuait de 20% le développement allergique (pour eczéma) dans les premières années de la vie de l’enfant.

Si ce sont des infections bactériennes répétées :

Les probiotiques peuvent être utiles en prévention de certaines infections c’est encore le Lactobacillus Rhamnosus qui est plébiscité dans ces conditions.

Si ce sont des problèmes digestifs / côlon irritable / constipation :

Encore une fois pour les problèmes d’ordre digestifs, le Lactobacillus Rhamnosus GG est recommandé pour la réduction de ballonnements et de flatulences aussi.

Si ce sont des problèmes dentaires :

Si votre enfant a tendance  (même avec une hygiène dentaire convenable) à souffrir de caries, sachez que le Lactobacillus reuteri serait capable de tuer les bactéries responsables des caries.

Le cas particulier des nourrissons

Certains nourrissons souffrent de coliques sachez qu’il est possible d’utiliser les probiotiques pour en atténuer les effets : notamment le Lactobacillus Reuteri.

Des études ont notamment prouvé que la prise chez les nourrissons avait réduit leurs pleurs et les régurgitations. Il en a été conclu que ce probiotique réduisait les troubles gastro-intestinaux.

Renseignez vous néanmoins auprès de votre pédiatre avant toutes prises de probiotiques chez les enfants et nourrissons.

Les effets indésirables ?

Il est à priori sans danger d’administrer des probiotiques à des enfants en bonne santé générale. Chez l’enfant comme chez l’adulte, les probiotiques sont présent dans la flore intestinale. A l’inverse, il peut être très dangereux d’utiliser des probiotiques sur des enfants souffrant de maladies graves puisque la prise médicamenteuse peut ne pas concorder avec les probiotiques. Veillez à demander l’avis de votre médecin généraliste avant toute prise de probiotiques pour vos enfants.