Probiotiques articles oxagood

Qui n’a jamais eu des douleurs après un effort physique intense et très poussé ou pendant la phase aigüe d’une inflammation des articulations ? Une douleur lancinante et très désagréable, les douleurs des tendons et ligaments sont des motifs de consultations très fréquents en milieu hospitalier et dans l’entourage. Selon Cochin, cette douleur est souvent révélatrice d’une pathologie sous-jacente inflammatoire dont le patient ne se doute même pas.

Différentes pathologies peuvent être à l’origine de cette douleur articulaire, ligamentaire et tendineuse. Des atteintes inflammatoires aussi bien que des pathologies qui touchent directement la mécanique des tendons, des ligaments, bref du système ostéoarticulaire en global. On peut rencontrer plusieurs types douleurs musculosquelettiques en fonction de leur origine première. Ils peuvent avoir différentes causes comme nous l’avons déjà mentionné en haut. Allant d’un traumatisme sportif qui va causer des crampes, des courbatures ou des élongations et même des déchirures musculaires. Mais les plus fréquents sont les expressions douleurs des tendons et ligaments localisés.

 

Lésions et atteintes musculaires au niveau des tendons et des ligaments

 

Selon la typologie de l’atteinte et de sa gravité, le syndrome de la douleur varie et les dégâts se différencient en fonction de la douleur articulations, ces derniers sont souvent à l’origine des lésions méniscales et des lésions ligamentaires chez les sportifs de haut niveau qui sollicitent grandement ses parties du corps. Ces lésions ou infections articulaires peuvent entrainer des pathologies articulaires comme l’arthrite au genou ou à la hanche à l’issue de la pratique d’exercices physiques répétés. Cela va se voir chez le marathonien, l’haltérophile, le cycliste… bref chez les personnes qui vont user d’une durée trop longue leurs articulations ou les surcharger pour booster les performances physiques. IL ne faut jamais oublier que le corps humain, malgré un entrainement très poussé et une éducation spéciale, a ses limites. Comme toute chose, trop insister dessus sur une période trop longue avec une intensité conséquente ne va pas le ménager et ce seront d’abord et surtout le système locomoteur qui en pâtira en premier. Le surmenage est à l’origine des douleurs des tendons et ligaments ainsi que de blessure plus ou moins grave. Le genou fonction va diminuer du fait que sa surface d’action sera réduite par trop d’effort et trop de charges, l’axe iliotibial perdra alors plus de la moitié de son fonctionnement et pourra être atteint de la coiffe des rotateurs. À ce stade, la consultation aux urgences et des services orthopédiques devient plus qu’une nécessité.

La tendinite par exemple c’est l’inflammation d’un tendon ou de sa gaine. Une bursite ou Hygroma quant à elle est plutôt une inflammation de manière aiguë ou chronique de la bourse séreuse qui entoure une articulation. L’atteint de cette coiffe fera que le mouvement articulaire sera dès lors totalement limité et on assistera à une impotence fonctionnelle d’origine mécanique. L’inflammation se traduit principalement par une douleur, parfois accompagnée d’un gonflement au niveau du tendon atteint. En médecine, on traduit l’inflammation simplement par les « 04 –eurs » : Douleur ou Dolor, Chaleur ou Calor, Tumeur ou Tumor et rougeur ou Rogor. On appelle cela un trouble musculo-squelettique et tendineux. Les tendons sont en effet des sortes de « cordes » constituées de fibre collagène qui permet d’attacher les muscles aux os. L’inflammation du tendon peut aussi être causée par certains rhumatismes inflammatoires, comme la spondylartropathie ou la polyarthrite rhumatoïde. Des maladies auto-immunes où le corps ne va plus se reconnaitre et diriger ses propres défenseurs à savoir les globules blancs contre lui-même sans le savoir et on assistera à une série de cascade d’inflammation sur les articulations et ses annexes. Des facteurs de risques sont à déterminer le plus rapidement possible et selon les études faites depuis des années, c’est le fait d’être exposé quotidiennement à une activité physique intense qui en est la principale cause.

Bien sûr le facteur de risque majeur pour contracter une douleur des articulations, des tendons et des ligaments est toujours le fait d’être dans le milieu professionnel du sport, mais il ne faut jamais négliger les autres pistes. On a constaté que les patients les plus touchés par ces douleurs sont les sportifs, qu’ils soient professionnels ou amateurs. Il y a aussi les personnes sont la profession requiert de faire des gestes répétitifs. Le syndrome douloureux au niveau des muscles et des zones articulaires pourrait alors être traité par un simple repos et des antidouleurs chimiques ou naturels comme l’usage des plantes et de l’homéopathie traditionnelle. Quelques minutes en source thermale de manière répétée vont soulager l’articulation rouge de l’inflammation de sa douleur.

 

Manifestation et traitement de la rupture tendon et de la tendinite Achille

Parmi tous les tendons et ligaments du corps humain, le tendon d’Achille est le plus long et le plus robuste d’entre tous. Il est nommé ainsi en honneur à « Achille » celui qui a terrassé Troie et son prince dans les récits grecs anciens. Achille devenu un héros et synonyme de puissance et de robustesse devient une partie intégrante de l’anatomie humaine depuis quelques décennies, depuis sa nomination par le comité scientifique. Ce tendon va relier le muscle gastrocnémien et soléaire des mollets à l’os calcanéus du talon pour leur permettre de se communiquer et travailler ensemble. Cela va permettre à la jambe de se fléchir et de s’étendre en mobilisant toute la puissance de ce tendon. Malgré tout, ce tendon reste le plus atteint de tous du fait de son exposition et qu’il soit trop superficiel pour être protégé par une quelconque structure osseuse ou musculo-aponévrotique.

Une déchirure du tendon d’Achille n’est pas rare aux urgences. Cela va se traduire généralement par une personne dont le pied ne peut plus ni fléchir ni s’étendre en totalité, une laxité passive du tendon à l’émanation. À ce stade, un passage au bloc pour recoudre le tendon en prenant une partie d’autres tendons intacts est nécessaire. La pathologie une fois déclarée que ce soit traumatique ou inflammatoire va se traduire inévitablement par des signes très annonciateurs par une position non anatomique. Une position non fonctionnelle en hyper extension du pied par rapport à la jambe qui sera complètement invalidante.

Une atteinte musculosquelettique va altérer le genou fonction et laissera des séquelles au niveau du système tendon articulations. Si la prise en charge tarde trop, les séquelles au niveau du genou ne seront plus réversibles et les tendons au lieu d’être longs et effilés deviendront des boules, des masses tendineuses inextensibles. Elles seront alors très difficiles à travailler pour une tendinographie ou suture tendineuse. Prenons aussi exemple sur le poignet, faire des gestes répétitifs dessus comme lors des sports de lancées, de poids, de disques, de javelots et autres, vont assurément y causer une douleur. Et vu que la main constitue un des principaux attributs qui font que l’homme fonctionne, des séquelles vont se faire voir et une invalidité temporaire s’installera. On pourra bien sûr traiter symptomatiquement par des manières naturelles, mais le repos est obligatoire pour décharger l’articulation et le tendon de sa charge.

Cela va de soi pour toutes les autres zones articulaires et tendineuses de tout le corps humain. Ici le facteur risque d’avoir une douleur tendon reste les gestes répétitifs et rien d’autre. Une répétition de geste va solliciter un tendon et son articulation, qui va à la longue s’épuiser et ne plus fonctionner normalement. Pour autant, une douleur n’est jamais à minimiser ni à traiter à tout va n’importe comment. Les pathologies plus sérieuses qui vont toucher la zone musculosquelettique de la hanche genou et va falloir nécessiter de consulter un médecin immédiatement. Une prise en charge trop tardive pourrait causer des désagréments plus difficiles encore à soigner. Des douleurs dessus poignet, des tendinopathie Achille sont à présenter impérativement à un professionnel santé en urgence, la prise en charge est urgente et va nécessiter une panoplie de médication et même un aller simple au bloc opératoire si besoin est. Toutes les lésions occasionnées par des activités physiques, professionnelles ou non, devraient être vues et référées par un médecin consultant. La thérapie adaptée à la pathologie est plus que nécessaire pour l’organisme, pour sa fonction et pour la gestion d’une éventuelle douleur post-opératoire. Le mal seul pourrait se soulager par du curcuma en infusion, des zestes de cassis et bien d’autres remèdes naturels ingérés de manière régulière. Une application d’huile quotidienne peut à la fois prévenir la pathologie articulaire, soulager la douleur et éliminer la cause médicale même ; évitant ainsi le besoin de se faire bombarder par une horde de série de pilules médicamenteuses inutilement. L’effet de la richesse acide et minérale d’un bain de boue ou d’un cataplasme riche en argile que l’on applique tout simplement sur la zone atteinte est prouvé simple d’utilisation et peu couteux. De plus, cette option est abordable et accessible à tous.

Gérer la douleur est facile dans la majorité des cas, en traiter l’origine première est plus difficile qu’il n’y parait ; un avis spécialisé sera nécessaire pour poursuivre le bon traitement et éviter la survenue de séquelle trop importante. Il faut néanmoins savoir que le traitement reste avant tout palliatif et la dégénérescence reste inévitable quand l’âge avance, la gestion de la douleur, de la fonctionnalité et de l’esthétique seront les maitres-mots.

 

 

Title : Les douleurs au niveau des tendons et des ligaments

Meta description : Certaines douleurs au niveau des tendons et des ligaments peuvent avoir des origines diverses comme le surmenage, un résultat post-opératoire ou une cause médicale. Il faut réussir à identifier la cause !