Probiotiques articles oxagood

Un mal atroce, des fourmillements, de légers gonflements et des sensations de fatigue à ne plus pouvoir marcher et courir convenablement, les douleurs articulaires aux genoux font partie des pathologies les plus communes de notre quotidien. Bien qu’elles atteignent bon nombre de gens, sportifs ou non, les origines de cette pathologie restent encore difficiles à reconnaître. Trouble de la bandelette ilio tibiale, syndrome du ligament croisé ou épanchement de la synovie, on ne peut jamais être sûre qu’après avoir réalisé une radiographie du genou, une IRM et une arthroscopie.

Par la suite, la plupart des médecins préconisent la consommation d’anti-inflammatoires et d’analgésiques qui peuvent parfois présenter des effets secondaires. Pour soulager efficacement la douleur sans avoir recours à une intervention chirurgicale, la meilleure des solutions serait d’opter pour une cure à base de plante thérapeutique. En effet, il existe des plantes anti-inflammatoires qui soulagent les douleurs articulaires et musculaires du genou sans provoquer d’autres effets néfastes pour la santé.

 

Atténuer les effets des douleurs articulaires aux genoux avec la phytothérapie et la thermothérapie

 

Fragiles, nos articulations sont constamment sollicitées et peuvent à un moment donné souffrir d’atroces douleurs et raideurs, surtout les genoux. Les genoux font partie des articulations qui occupent une fonction nécessaire et essentielle pour l’organisme. Pourtant pour de multiples raisons, ils peuvent être vulnérables et subir des DPO ou douleurs post opératoire. Ces derniers peuvent avoir pour origine des maladies qui se développent sur le long terme comme l’arthrose, l’arthrite ou le rhumatisme. Ces maladies sont surtout d’origine inflammatoire. Les douleurs articulaires aux genoux peuvent aussi être d’origine mécanique ou issues de choc mécanique. Il pourrait par exemple s’agir d’accidents sportifs pendant la pratique d’exercice physique sollicitant l’utilisation de la hanche et des genoux. Par la suite, le patient pourrait développer une infection tendineuse autour de la bandelette ilio tibiale, une arthrite ou des lésions articulaires.

Des gestes répétitifs et une mauvaise posture peuvent aussi provoquer des douleurs aux genoux. Un poids non proportionnel à la taille induit un surpoids de charge supporté par les genoux et peut avoir des conséquences négatives sur le fonctionnement de ces derniers. Enfin, avec l’âge, nos articulations deviennent fragiles et douloureuses. Pour soulager les douleurs articulaires, on peut opter pour des solutions naturelles comme la thermothérapie ou la phytothérapie.

La thermothérapie est une thérapie qui utilise le froid et la chaleur comme traitement. Le froid est un antidouleur et un anti-inflammatoire naturel qui a déjà fait ses preuves sur de nombreux sujets souffrant de douleur articulaire du genou. En effet, le froid présente une efficacité prouvée pour soulager les maux des articulations. Il soulage les douleurs aiguës dues à un traumatisme ou une poussée d’arthrose au genou. Nombreux sont les travaux scientifiques qui attestent de ses effets bénéfiques sur le corps. Il agit sur l’organisme en diminuant la production de molécules inflammatoires qui accentuent la perception des douleurs comme les prostaglandines ou les cytokines. Il ralentit aussi la vitesse des fibres nerveuses qui conduisent les informations au cerveau et donc présente une action anesthésiante. De ce fait, il n’est pas étonnant que le froid soit le meilleur anti-inflammatoire naturel pour soulager les douleurs articulaires du genou ainsi que les gonflements.

Suite à une entorse, une foulure ou un choc violent touchant l’articulation de l’un ou de vos deux genoux, le premier réflexe serait d’appliquer de la glace sur la zone endolorie. Pour le cas des douleurs aiguës, l’application de packs congelés ou de glaçons dans un torchon s’impose. Le Professeur Didier Bouhassira, un médecin provenant du centre d’évaluation et de traitement des douleurs de l’hôpital Ambroise-Paré affirme qu’un paquet de petits pois peut suffire à atténuer une douleur articulaire au genou si ces derniers sont congelés. Par ailleurs, après la pose d’une prothèse du genou, les médecins recommandent l’application du froid sur le genou tous les jours pour accentuer les effets du traitement.

À part le froid et les paquets de glaçons, quels anti-inflammatoires naturels pour les douleurs aux genoux ? Quelles tisanes préparées pour soulager les douleurs articulaires du corps ? Existe-t-il des plantes naturelles capables de traiter les articulations ?

La phytothérapie est une solution idéale pour traiter les douleurs articulaires et musculaires du genou. À base d’huile essentielle, elle présente des remèdes efficaces pour la croissance, le renforcement et le développement des cartilages assurant le mouvement des articulations. Présentant une solution naturelle efficace et d’origine végétale, elle utilise les vertus thérapeutiques des plantes comme l’harpagophytum, le cassis ou la prêle des champs pour soulager les douleurs du genou. Elle agit dans la partie en interne et en externe de l’articulation rouge en diminuant la perception des douleurs, des variations thermales en quelques minutes.

Vous pouvez également suivre un traitement à base de chlorhydrate de glucosamine et de sulfate de chondroïtine pour soulager les douleurs articulaires du genou. Ces deux produits sont naturellement présents dans l’organisme et sont le fruit de l’association de la glutamine au glucose. Ils jouent un rôle important dans le maintien des cartilages de l’articulation du genou et ralentissement des dégradations de cette dernière. Étant des lubrifiants naturels, ils favorisent la production du liquide synovial pour une fluidité de mouvement au cours de la pratique d’exercice physique sollicitant les genoux. Pour soulager les douleurs du genou avec du sulfate glucosamine, infuser quelques minutes le produit avant de le consommer.

 

Les processus naturels à suivre pour traiter les douleurs articulaires aux genoux

 

Pour soulager les douleurs et les infections douloureuses du genou, il n’y a rien de mieux que des produits et des huiles à base de plantes utilisées dans l’homéopathie. Tout comme le froid, l’huile essentielle d’eucalyptus citronnée administrée en infusion permet de soulager les douleurs entourant l’articulation des genoux. Étant une huile végétale, l’huile essentielle d’eucalyptus citronnée ou Eucalyptus citriodora est un remède naturel efficace pour le traitement des douleurs articulaires au niveau du genou. Présentant des propriétés anti-inflammatoires, elle agit comme tout autre médicament de type aspirine, mais sans effet secondaire. Par ailleurs, des études scientifiques prouvent que les aldéhydes dans sa composition présentent une efficacité analgésique importante. Pour son utilisation, elle s’applique directement sur la partie du genou où les poussées d’arthrose s’imposent et où a lieu le gonflement. Pour atténuer l’irritation et l’apparition d’autre cause médicale à l’issue de son application, il est conseillé de le faire diluer dans une huile végétale médicamenteuse comme le macadamia. Vous pouvez masser délicatement la zone endolorie de votre genou pour que le produit puisse agir en profondeur. Associée à de l’huile olive, l’huile essentielle eucalyptus citronné peut soulager même les infections du genou les plus douloureuses.

Originaire de l’Afrique du Sud, la griffe du diable ou l’harpagophytum procumbens est un anti-inflammatoire naturel qui s’utilise depuis longtemps pour traiter les douleurs et les pathologies se manifestant au niveau des articulations. Les Bantous d’Afrique du Sud l’utilisent surtout pour traiter les douleurs rhumatismales, musculaires et les inflammatoires du genou. Elle agit en même temps sur l’inflammation, la douleur et améliore la mobilité de l’articulation. On la retrouve soit sous forme de teinture mère disponible en pharmacie, soit en tisane. Sans effet secondaire, elle vous permet de retrouver la souplesse et la flexibilité de vos mouvements après 2 à 4 mois de traitement. Toutefois, les personnes présentant des troubles cardio-vasculaires, des ulcères du duodénum ou de l’estomac doivent faire très attention en le consommant. Pour accentuer les effets bénéfiques apportés par la griffe du diable pour l’état de santé de vos genoux, ajoutez du poivre noir avant de prendre un verre d’eau. Des études démontrent que le poivre présente aussi des propriétés anti-inflammatoires pour le traitement des douleurs aux genoux.

D’autres types de plantes peuvent aussi soulager les douleurs articulaires et le mal du genou de façon régulière comme le cassis et le curcuma. Le cassis se cultive depuis le XIIe siècle en Bourgogne pour ses propriétés anti-inflammatoires. Ses feuilles sont riches en flavonoïdes et aident à lutter contre les douleurs articulaires et rhumatismales fréquentes. Présentant des effets similaires aux cortisones, il est reconnu pour ses vertus à traiter l’arthrose du coude et du genou. Pour éliminer l’acide urique dans sa composition, il vous est conseillé d’infuser ses feuilles avant toute application.

Le curcuma aussi s’utilise pour soulager les douleurs articulaires. Ingrédient principal pour la fabrication du curry, il est reconnu dans toute l’Asie et l’Inde pour ses propriétés médicinales depuis bien des siècles. À l’origine, le curcuma s’utilisait pour traiter les problèmes de peau de la sphère intestinale comme les ballonnements et les brûlures d’estomac. Mais récemment, des études scientifiques attestent qu’il présenterait aussi des propriétés anti-inflammatoires prometteuses. Il réduirait les symptômes liés à la polyarthrite rhumatoïde du genou et les douleurs rhumatismales apparentes. Sur le marché, il se présente soit sous forme de poudre, soit sous forme de tisane.

L’ortie, la prêle des champs, le bouleau et la reine des près s’utilisent aussi pour soulager les douleurs et les infections touchant l’articulation du genou. Ces plantes naturelles présentent des actions bénéfiques pour les patients sans effets secondaires. Pour limiter les effets de détérioration du cartilage, il vous est aussi conseillé de consommer moins d’aliments riches en acide et de prioriser ceux riches en minéraux.