Probiotiques articles oxagood

Les dunes de l’Afrique australe sont colorées par des fleurs de l’harpagophytum au printemps, des couleurs allant du rouge au violet. Ces fleurs poussent majoritairement en Botswana et au Namibie. Naturellement, elles poussent dans le veldt du Transvaal, dans le désert du Kalahari et dans les steppes de la Namibie. L’un de ses noms est la racine de Windhoek, Windhoek est la capitale de la Namibie.

Les Harpagosides sont l’un des principaux composants de la racine de l’harpagophytum, leur composition avec les Hétérosides iridoïdes donne naissance à un concentré nommé tubercules de griffe du diable qui est très bénéfique pour la santé. L’harpagophytim est utilisé en médecine occidentale comme un remède naturel, validé par des études scientifiques. D’après ses études, la racine d’harpagophytum possède des actions positives pour les articulations comme l’atténuation des douleurs, le maintien du bon fonctionnement des organes et l’amélioration de la mobilité et de la flexibilité. Elle peut aussi lutter contre les douleurs dues à l’arthrite, atténuer les douleurs et les raideurs des articulations causées par l’arthrose.

Dans les années 1970, le Docteur allemand Schmidt et le docteur Belam ont démontré l’efficacité de l’harpagophytum en faisant des études cliniques sur des patients touchés par la polyarthrite rhumatoïde et l’arthrose.

 

Soulager l’arthrose avec un traitement de douleurs articulaires à base d’harpagophytum

 

Une articulation est le raccord entre les éléments de deux os. Le cartilage est une substance lisse qui recouvre les têtes osseuses permettant aux os de glisser l’un sur l’autre. Il a pour rôle de faciliter la mobilité et la flexibilité. La capsule articulaire encapsule le tout et assemble les deux os tout en rendant l’articulation stable. Elle est recouverte par la membrane synoviale, une membrane qui produit le liquide synovial. Dans le cas d’une polyarthrite rhumatoïde, ce liquide est présent en grande quantité et peut provoquer des douleurs au niveau du genou, de la hanche ou des poignets. Les douleurs articulaires peuvent aussi avoir comme origine une arthrose. L’arthrose définit la dégradation du cartilage et peut se manifester tant au niveau des grosses articulations que des petites… L’action de l’harpagophytum sur l’arthrose a un effet bénéfique sur les patients. En effet, la prise de l’harpagophytum peut réparer la mobilité des articulations douloureuses, résoudre les problèmes d’inflammations articulaires, se présenter comme un traitement de fond contre les rhumatismes. Cette plante accélère l’amélioration des muscles et de tendons, elle peut aussi être utilisée dans le cas d’une indigestion ou de troubles au niveau du foie. En général, l’harpagophytum peut éliminer les acides et les toxines dans l’organisme.

Dans les années 1970, les premières études menées par le Docteur allemand Schmidt et Belam ont montré les effets positifs de l’harpagoside principe actif de l’harpagophytum sur les tendinites, l’entorse, les foulures et les douleurs chroniques. La tendinite est une altération du tendon, mais pas une inflammation. Les tendinites les plus courantes sont celles du tendon d’Achille, de l’épaule (tendon du muscle supra-épineux), du coude (on parle d’épicondylite), du poignet (tendinite de Quervain) et du genou (tendinite sous-rotulienne et de la patte d’oie). Les douleurs chroniques sont de douleurs qui durent plus de trois mois. Des études cliniques sur des patients montrent que l’harpagophytum peut atténuer les douleurs chroniques, et réduire la raideur des articulations, les effets secondaires observés sont rares.

La douleur, la raideur, la difficulté dans la mobilité et flexibilité, les gonflements sont parmi les symptômes de l’arthrose. Cette pathologie peut se manifester à tout âge, mais plus particulièrement les personnes âgées et les sportifs. Chez les sportifs, cette dernière est souvent à l’origine des douleurs importantes au niveau des genoux et de la hanche. Ces douleurs thermales sont démontrées par une articulation qui vire au rouge en quelques minutes suivies de gonflement. L’harpagophytum soulage les troubles gastro-intestinaux, réduit la douleur et les symptômes de l’arthrose, résout plusieurs problèmes pathologiques, mais avant toute prise, il est préférable de consulter un professionnel pour obtenir un dosage adéquat.

Pour améliorer les effets perçus de l’harpagophytum et pour mieux soulager les articulaires douloureuses, l’homéopathie permet de l’associer à d’autres types de plantes comme la prêle des champs. Nommée aussi queue de chat, queue de cheval ou queue renard, la prêle des champs (Equisetum arvense), est une plante riche en silice, en calcium et en potassium. Elle permet de consolider les articulations. On utilise ses tiges stériles pour lutter contre l’arthrose et les rhumatismes. Des études cliniques montrent que la prêle des champs composée de tiges en queue-de-cheval est aussi efficace pour lutter contre l’arthrose et les rhumatismes, sa forme en poudre micronisée permet d’éviter les problèmes de tolérance gastrique. La prise de 1 à 3 g par jour est conseillée pour le produit en poudre et une cuillère à café le matin pour le produit en suspension. On peut aussi composer le mélange harpagophytum + prêle des champs avec l’ortie pour améliorer la musculature.

 

L’harpagophytum, l’anti-inflammatoire des douleurs articulaires

 

L’Harpagophytum est une plante solide avec des fleurs mauves. Il pousse dans le désert du sud-ouest de l’Afrique avec des racines qui peuvent peser jusqu’à 1,5 kg. Les effets actifs de l’harpagophytum sont concentrés dans sa racine secondaire. Aux effets antalgiques, cette racine secondaire accumule l’ensemble des effets actifs de la plante : immunostimulant, anti-inflammatoire, calmant, hépatique, dépuratif, antispasmodique… Elle referme un ensemble de principes actifs comme les glucosides (harpagoside, procumbide, harpagide), les flavonoïdes (lutéoline, kaempférol) et les phytostérols (stigmastérine, sitostérine). L’harpagophytum présente des effets positifs sur la lutte contre les maladies, notamment l’inflammation et les articulations douloureuses. Dans la médecine traditionnelle, les peuples indigènes africains l’utilisent pour traiter les maux du quotidien touchant les muscles et les articulations.

Les vertus de l’harpagophytum procumbens s’associent surtout à la présence de l’harpagoside dans sa composition. C’est ce principe actif qui lutte contre l’action inflammatoire de l’arthrose et qui entraine le soulagement des articulations douloureuses. Les harpagosides fournissent les profits spécifiques de la plante et ont pour rôle de rendre leur souplesse aux articulations. Vendu en Europe, il existe sous plusieurs formes. On le retrouve généralement, en poudre (extraits secs), en solution (extrait aqueux) ou en pommade. Il est aussi possible de réaliser des tisanes ou des infusions de la racine. Aujourd’hui on pourra aussi le trouver sous forme de comprimé ou de granules pour une simplicité d’utilisation. La forme pommade est adéquate pour une application directe sur la région douloureuse.

L’harpagophytum & l’arthrose, deux mots qui se contredisent souvent de sens, en effet, des études cliniques montrent que l’harpagophytum procumbens, extrait de la racine de l’harpagophytum est un meilleur anti-inflammatoire et antidouleur alors que l’arthrose provoque des douleurs articulaires et des inflammations douloureuses. En 2004, L’OMS le reconnaît comme étant un remède efficace pour lutter contre les arthrites et les rhumatismes. D’après une étude faite en 2007 sur de 259 patients en 8 semaines au Royaume-Uni, la prise de l’harpagophytum diminuerait significativement les douleurs ressenties dans les articulations à l’issue de la dégénérescence du cartilage. Les douleurs articulaires ressenties indiquent plusieurs troubles plus ou moins importants en fonction de leur chronicité, de leur intensité et de leurs causes…

… Généralement, ces douleurs sont dues à des facteurs divers comme la goutte (accroissement de l’acide urique), l’arthrite inflammatoire, la polyarthrite rhumatoïde et la spondylite ankylosante, des maladies auto-immunes. Les caractéristiques de ces douleurs sont en général la raideur après le repos, notamment au réveil, la difficulté pendant la marche, la fatigue générale, le gonflement, la chaleur et la rougeur. Jusqu’à présent, il est encore difficile d’affirmer qu’il existe un traitement permettant de régénérer le cartilage, même si de nombreux patients témoignent le contraire en prenant un traitement à base d’harpagophytum. Toutefois, on peut dire que cette plante possède tous les principes actifs nécessaires pour redonner du tonus aux articulations.

A priori, on peut associer la consommation de l’harpagophytum avec le sulfate de glucosamine. Cette association entre sulfate de glucosamine et harpagophytum présente des effets bénéfiques au problème des douleurs articulaires, toutefois, un surdosage pourrait entrainer des problèmes gastro-intestinaux comme la diarrhée, la perte d’appétit et les brûlures d’estomac. Le sulfate de glucosamine est parmi les chondromrotecteurs courants et est naturellement créé par les chondrocytes. Insérée dans le cartilage, la glucosamine freine sa dégradation et favorise la production de matrice. Les compléments alimentaires sont en général bénéfiques pour la santé, mais comme tout traitement, il y a des précautions à prendre. En effet, l’utilisation de l’harpagophytum comme complément alimentaire associé à la glucosamine ne substitue en aucun cas un régime alimentaire équilibré et varié. Il est aussi essentiel de respecter la dose conseillée. À titre d’information, la glucosamine peut augmenter le taux de sucre dans le sang. À cet effet, il est contre-indiqué de l’utiliser chez les personnes diabétiques ainsi que les personnes facilement sujettes aux troubles d’allergies.

Aussi, la réalisation d’exercices physiques à fréquence modérée est préconisée par les médecins pour atténuer la douleur articulaire au genou et à la hanche causée par l’arthrite à l’origine d’une infection articulaire. Sur le long terme, une prise régulière de curcuma et de feuilles de cassis peut accentuer les effets bénéfiques présentés par l’harpagophytum sur le traitement du « syndrome du mal partout » au niveau des articulations. Par rapport au traitement médical à base de produits médicamenteux, les massages à base d’huile permettent mieux de soulager les causes des articulations douloureuses. Une alimentation riche en acide gras de type oméga-3, un traitement minéral en thalassothérapie présente des effets bénéfiques pour la santé articulaire. Dans le cas où tous les traitements utilisés ne présentent aucun résultat positif, le recours à une intervention chirurgicale est inévitable. Toutefois, cette dernière peut provoquer des douleurs post opératoire et détériorer les fonctions nécessaires de l’organisme.