Probiotiques articles oxagood

Des douleurs au niveau du genou, de la hanche et des doigts ? Les gens ont tout de suite tendance à penser qu’il s’agit d’une arthrose si la personne atteinte dépasse la cinquantaine. Pourtant, les douleurs articulaires peuvent aussi bien atteindre les jeunes, les enfants que les vieux. Dans certains cas, on pourra réellement associer ces douleurs à l’arthrose, mais dans d’autres circonstances, il s’agirait plutôt de douleur inflammatoire. En Europe, le nombre d’homme et de femme atteint de douleur articulaire et musculaire ne cesse d’accroitre d’année en année.

Les douleurs articulaires et musculaires sont englobées dans le terme générique du « rhumatisme ». On distingue généralement deux types de rhumatisme, le rhumatisme inflammatoire et le rhumatisme non inflammatoire. L’arthrite s’associe au rhumatisme inflammatoire et se manifeste avec des infections et des lésions articulaires tandis que l’arthrose définit la dégénérescence du cartilage et ne présente aucune inflammation. Cette dégénérescence peut être accentuée par la production en grande quantité de l’acide urique au niveau de l’articulation. Pour traiter les douleurs à l’issue de ces deux pathologies, nombreux médecins recommandent l’usage de la glucosamine chondroitine comme complément alimentaire. Toutefois, cette dernière peut être à l’origine d’autres effets secondaires sur le corps. À cet effet, il est désormais plus conseillé d’opter pour un traitement plus naturel à base de plantes riches en propriétés inflammatoires

 

Harpagophytum, huile de laurier noble et Boswellia serrata, des plantes pour soulager les causes douleurs articulaires

 

L’articulation définit la zone de jonction associant deux os. Elle définit le rôle inverse des os, mais dans un sens complémentaire. En effet, les os assurent le maintien du corps grâce à leur rigidité, les articulations quant à eux procurent une certaine souplesse au squelette pour réaliser les différents mouvements qu’on a l’habitude de faire au quotidien. Sans articulation, les os du corps ne pourront se lier entre eux et on ne pourra même pas marcher, courir, s’asseoir, se lever et prendre des objets avec les mains… Toutes les activités liées à l’homme dépendent en grande partie du complexe créé par les articulations, les muscles et les os. Chaque articulation est attribuée à une fonction spécifique et nécessaire à l’organisme qui en s’unifiant nous permet de vivre et de nous mouvoir. Il n’est donc pas assez étonnant qu’à la suite de mouvements trop intensifs ou d’exercices physiques, certaines articulations se voient être plus sollicitées à l’effort que d’autres, notamment, les genoux, la hanche, les doigts, les chevilles, les coudes et les pieds. Cet effort peut par la suite être à l’origine d’infection articulaire, de douleur articulaire et d’arthrite.

Pour soulager les douleurs articulaires et musculaires qui gênent souvent notre quotidien, on a alors mis en place des différents types de traitement mettant en jeux les fruits de recherche de la médecine. Le traitement classique des douleurs aux articulations, des douleurs avec inflammation et des douleurs musculaires est le recours aux Anti-Inflammatoires Non Stéroidiens ou AINS. Ce traitement est efficace, mais présente souvent des effets secondaires sur le mécanisme cardiovasculaire et neurologique. Pour limiter ces effets, on a alors mis au point un autre type de traitement : l’administration du chondroitine glucosamine. Cette substance est naturellement présente au niveau du cartilage. Son administration pourrait alors résoudre les problèmes articulaires. Toutefois, certains patients pourraient réagir autrement à l’issue de ce traitement. On pourrait aussi recourir à une intervention chirurgicale pour mettre en place des prothèses articulaires, mais cette option peut engendrer la perception de douleurs post opératoire conséquente et troubler les fonctions nécessaires de l’organisme

… Récemment, la médecine se tourne alors plus vers un type de traitement plus naturel et moins nocif à base de plante comme l’homéopathie ou la phytothérapie pour soulager le syndrome de l’articulation douloureuse plus aisément.

Comme traitement homéopathique, les médecins homéopathes recommandent l’utilisation du baume tigre, du laurier noble ou de l’harpagophytum procumbens. L’harpagophytum procumbens est la plante utilisée par excellence pour soulager les douleurs articulaires et musculaires liées à l’arthrite ou à l’arthrose. Originaire du désert de Kalahari, l’harpagophytum procumbens est surtout reconnu pour ses vertus à soulager l’inflammation douleur à l’issue d’une activité physique intensive ou répétée sur le long terme. Appelé « griffe du diable », il fut découvert par un médecin allemand au début du XXe siècle. Constatant les effets que présente la plante sur le soulagement des douleurs affectant de nombreux indigènes africains, il se procura un extrait de cette dernière et l’analysa en Allemagne pour être reconnu scientifiquement. L’harpagophytum est une plante dont les fleurs s’entourent d’épines, d’où son nom « griffe du diable ». Présentant des effets similaires à ceux de l’aspirine, ce sont surtout ses racines qui sont utilisées en homéopathie pour soulager le syndrome de l’articulation douloureuse. En effet, les racines de cette plante aux vertus thérapeutiques sont riches en flavonoïdes, en glucosides, en phénols, en acides cinnamiques et en substances minérales. Elles présentent alors des effets revitalisants pour l’organisme en assurant un apport en fer, en phosphore, le calcium, le bêta-carotène, la vitamine C et B.

L’huile essentielle médicamenteuse de laurier noble s’utilise aussi pour soulager les douleurs articulaires et rhumatismales de cause médicale connue ou incertaine. Le laurier noble est une plante originaire du bassin de la Méditerranée. Nobles, ses racines sont imputrescibles et ne peuvent jamais être pourries. En raison des vertus thérapeutiques et hygiéniques qu’elles présentent, les essences provenant des feuilles de l’huile du laurier noble s’utilisent pour la fabrication des savons d’Alep. Dans le domaine médical, cette huile permet de soulager les contractures et douleurs musculaires, les tensions et les inflammations articulaires ainsi que le rhumatisme.

A part l’harpagophytum et l’huile essentielle du laurier noble, d’autres extraits de plantes s’utilisent aussi pour soulager les douleurs articulaires et musculaires au quotidien. À cet effet, on peut particulièrement citer l’extrait de Boswellia serrata. Le Boswellia Serrata est une plante reconnue pour ses nombreuses vertus à soigner et à soulager les maux du quotidien. Considéré comme étant un anti-inflammatoire naturel efficace, il a fait l’objet de nombreuses recherches scientifiques à l’issue desquelles ses propriétés à réduire les gonflements et les raideurs articulaires et musculaires ont été démontrées. Riches en leucotriènes, il peut s’utiliser comme traitement de fond d’une polyarthrite rhumatoïde ou d’une arthrose.

 

L’action de la griffe du diable, de l’ortie et du gingembre sur les articulations avec l’âge

 

Il existe de nombreuses plantes à vertus thérapeutiques pouvant être utilisées pour soulager les douleurs au niveau des articulations et des muscles, mais l’harpagophytum procumbens se démarque du lot. En effet, cette plante originaire du désert de Kalahari possède des propriétés qui lui sont spécifiques. Les conseils que procurent les médecins homéopathes avant de choisir un traitement naturel pour traiter un patient tiennent en compte de l’origine et de la nature de la maladie.

Pour le cas des douleurs articulaires, soit elles sont d’origines inflammatoires, soit elles sont d’origine mécanique. Par la suite, le médecin pourra alors porter des conseils précis sur le type de baume à utiliser pour soulager ces douleurs articulaires et musculaires. L’harpagophytum procumbens s’utilise en même temps pour soulager les douleurs inflammatoires et non inflammatoires. En effet, il convient comme traitement des douleurs physiques accompagnées de gonflement et de rougeur et peut aussi être utilisé pour soulager les douleurs liées aux pathologies chroniques comme l’arthrose et la polyarthrite rhumatoïde. Ces derniers touchent généralement les articulations les plus sujettes aux mouvements du quotidien comme les genoux et les chevilles qui deviennent rouges à la minute où les symptômes commencent à apparaître. Un traitement à base de cure thermale est aussi conseillé dans ce cas.

L’harpagophytum ou la griffe du diable est vendu sous forme de gélules pour une facilité d’usage et pour plus d’efficacité sur les tendons. On peut aussi retrouver l’extrait des racines de cette plante sous forme de baume pour une application plus commode sur les zones articulaires atteintes par l’affection. Étant riche en substance minérale, l’harpagophytum ne s’utilise pas uniquement pour soulager les affections et les maux du quotidien, en effet, il peut aussi renforcer la structure osseuse par la présence du calcium dans sa composition. On peut également l’associer à d’autres types de plantes comme les feuilles de cassis ou de curcuma pour soulager le mal de dos ou de la hanche sans effet secondaire régulier. Ces plantes bio présentent des principes actifs efficaces pour le traitement en interne des douleurs.

Selon la médecine traditionnelle, le gingembre et l’ortie posséderaient aussi des propriétés anti-inflammatoires efficaces contre l’arthrose et l’arthrite. Le gingembre est en effet riche en principes actifs naturels qui peuvent atténuer les douleurs et les pincements qu’on peut ressentir au niveau des articulations et des muscles. Des études menées sur des patients atteints de gonarthrose ou d’arthrose du genou montrent les effets positifs qu’il présente avec des résultats plus qu’encourageants. Vous pouvez facilement l’intégrer dans votre alimentation en buvant du thé au gingembre pour l’apéro ou en l’ajoutant comme assaisonnement au menu… L’ortie peut aussi être utilisée dans le traitement des douleurs articulaires sans engendrer des effets secondaires apparents. Il peut aussi prévenir le développement d’une ostéoporose ou d’une maladie affectant les os en étant riche en bore, une substance minérale nécessaire pour le renforcement osseux et musculaire. Il s’administre souvent sous forme d’infusion.