Probiotiques articles oxagood

Douleurs, articulaires, musculaires… ces trois termes se reconnaissent facilement quand on ressent de légers tiraillements au niveau du genou, de la hanche et des pieds. En effet, on a longtemps associé les douleurs articulaires et musculaires aux pathologies du genou, des chevilles et de la hanche… Pourtant, les mains et les poignets font aussi partie des articulations les plus facilement sollicitées par les mouvements du quotidien. Eh oui, les doigts aussi peuvent être atteints d’une arthrite rhumatoïde

… Les mains sont d’une extrême complexité anatomique qui se constituent par de nombreux tissus fragiles, à savoir la peau, les nerfs, les tendons et les vaisseaux. À titre d’informations, 150 000 fibres relient les mains au système nerveux central. De ce fait, si une douleur aiguë ou chronique touche les doigts, on pourra très bien le ressentir. Sauf pour le cas des enfants et des adolescents où la douleur aux doigts est surtout due à une entorse ou une fracture, cette dernière est souvent à l’origine d’un rhumatisme des doigts. Toutefois, dans certains cas, il pourrait s’agir de douleur d’origine neurologique ou vasculaire, suivie de légère déformation ou d’une atrophie musculaire. Comme traitement, il faut d’abord en premier lieu réduire la fréquence et les activités de sport que vous avez l’habitude de faire et qui sollicitent vos doigts et vos poignets. L’application de plante ou d’huile essentielle sur la zone endolorie est aussi une solution à prioriser et sans effet secondaire.

 

Manifestation et traitement naturel des syndromes du pied plat et des douleurs aux doigts chez les personnes souffrant arthrose

 

Vous vous réveillez souvent pendant la nuit en percevant des fourmillements sur le bout de vos doigts ? Vous ressentez des douleurs particulières au niveau du majeur, de l’index et du pouce ? Essayez de secouer vos mains pour savoir s’il vous reste encore des forces ou non. Ces signes indiquent dans la plupart des cas des causes articulaires douloureuses à l’issue d’un problème du canal carpien. C’est une affection qui a pour origine une compression de nerf à l’intérieur des poignets. Par la suite, la sensibilité des doigts peut être atteinte. Cette pathologie similaire à l’arthrite des genoux ou de la hanche est considérée comme étant une maladie professionnelle à l’issue de mouvements ou d’exercices physiques sollicitant l’extension des poignets et la préhension des mains. Elle peut engendrer une infection articulaire ou une douleur articulaire qu’on peut facilement ressentir.

Chez la femme enceinte, les douleurs articulaires aux doigts peuvent se manifester en fin du dernier trimestre avant l’accouchement. On pourrait alors affirmer que les douleurs ressenties sont surtout liées à la grossesse et non à une arthrose ou à une arthrite. À cet effet, l’application de plante pour soulager les douleurs articulaires comme l’harpagophytum sur la zone endolorie est conseillé pour obtenir un traitement naturel pour contrer les effets inflammatoires de la pathologie.

Quand il fait très froid, les doigts peuvent facilement perdre de leur sensibilité et quand il fait trop chaud, ils peuvent reprendre de couleur, mais des douleurs peuvent aussi apparaître. Cette pathologie des doigts fut découverte par Maurice Raynaud au XIXe siècle, elle résulte en fait d’une anomalie de la circulation sanguine… Parfois, une bosse peut faire son apparition juste au-dessus de poignet, à son insu, une douleur rouge et une variation thermale peuvent se constater au niveau de l’articulation des doigts à la minute de cette formation. Il s’agirait en fait d’un kyste synovial. Si par contre, vous sentez une raideur et un gonflement léger, on parlera alors de tendinite des doigts…

… Qu’il s’agisse d’une tendinite, d’un kyste synovial, de symptômes liés à la grossesse ou à la ménopause, les douleurs articulaires aux doigts peuvent provoquer une incapacité de faire les tâches quotidiennes et de travailler. De ce fait, il ne faut jamais prendre la situation à la légère si vous sentez des douleurs au bout de vos doigts. Quelles plantes alors utilisées pour soulager ces douleurs ?

L’harpagophytum procumbens est la plante par excellence utilisée pour soulager les symptômes des doigts et des poignets douloureux liés à l’âge ou non. Originaire de l’Afrique du Sud, cette plante du désert de Kalahari possèderait des vertus anti-inflammatoires et analgésiques selon différentes études établies en Allemagne et au Royaume-Uni. L’harpagophytum et surtout connu dans le monde de médecine traditionnelle comme étant un anti-inflammatoire naturel efficace. Ce sont surtout les huiles et les essences extraites de ses racines qui ont l’honneur d’être un anti-inflammatoire naturel pour traiter les symptômes de l’arthrite rhumatoïde au niveau des doigts.

Les racines de l’harpagophytum procumbens sont récoltées dans le sol et une fois exposées au jour, elles doivent être traitées pour ne pas moisir et pourrir rapidement. Parfois, les herboristes les composent avec d’autres types de plantes présentant les mêmes vertus thérapeutiques avant de faire passer l’ensemble au séchage. Ce séchage et l’origine de ces autres plantes sont un facteur primordial à tenir en compte pour améliorer les propriétés de l’harpagophytum à soulager les douleurs aux doigts.

De nos jours, il est difficile de se procurer des feuilles d’harpagophytum pour l’appliquer en usage externe en cataplasme sur les parties endolories des doigts et du poignet. En Europe, on peut retrouver l’harpagophytum procumbens sous deux formes, soit sous forme solide en gélule, soit sous forme liquide en teinture mère. La gélule présente une poudre sèche d’harpagophytum à environ 400 mg. Vous pouvez en prendre 2 à 6 gélules chaque jour en fonction de l’intensité des douleurs que vous ressentez. La plante harpagophytum est aussi présentée sous forme liquide selon les règles de base de l’homéopathie pour traiter le rhumatisme douloureux au bout des doigts. La posologie conseillée est de 60 à 80 gouttes, à prendre avec un verre d’eau.

A part l’harpagophytum, on peut aussi utiliser d’autres plantes pour douleurs articulaires au doigt comme les huiles essentielles ou la poudre gingembre qui présente une action inflammatoire naturelle. Des études effectuées récemment ont montré les effets analgésiques du gingembre à calmer les douleurs articulaires des doigts liés à l’arthrose. Un antioxydant puissant, il est riche en leucotriènes, en prostaglandine (acide gras non saturé), en gingérols et en élément minéral pour soulager le syndrome du mal du poignet.

 

Les huiles essentielles pour soulager les douleurs des muscles tendons aux doigts

 

Pour soulager douleurs liées à l’arthrose, l’usage d’anti-inflammatoires non stéroïdiens et de gouttes huiles est plus que conseillé. Dans le cas où la maladie évoluerait vers un état critique pouvant être à l’origine de troubles sévères du cartilage, les conseils des médecins peuvent se tourner vers une intervention chirurgicale. Toutefois, sachez-le, l’intervention chirurgicale est une solution de dernier recours, car elle peut engendre des douleurs post opératoire ou DPO importantes pouvant modifier le comportement des articulations, un fait troublant pour maintenir les fonctions nécessaires de l’organisme.

Dans certains cas, la réalisation d’exercices physiques modérés constitue le premier remède aux douleurs articulaires au niveau des doigts. Ces exercices ont pour objectifs d’habituer les doigts aux mouvements de flexion et d’extension pour accroitre leur souplesse sans pour autant les blesser. Puis, rien ne vaut les plantes pour soulager les douleurs articulaires et pour le traitement de l’arthrose lombaire. En effet, l’utilisation de plante procure non seulement une action bénéfique pour la santé articulaire, mais aussi ne présente également aucun effet secondaire notable. En comparaison avec les produits médicamenteux, les huiles essentielles comme l’huile eucalyptus pourrait être beaucoup plus efficace pour traiter les causes médicales d’apparition de l’arthrite rhumatoïde maladie au niveau du genou, hanche et des doigts tout en améliorant la structure des tissus musculaires.

L’huile essentielle d’eucalyptus citronnée doit ses propriétés anti-inflammatoires par la présence des aldéhydes terpéniques dans sa composition. Elle permet de réguler les effets inflammatoires au niveau des articulations des doigts et des muscles des membres supérieurs. Elle peut soulager tout type de douleur associée à l’effort sportif et physique, à l’arthrose ou aussi à l’arthrite. Ses vertus à atténuer les douleurs dues à une tendinite ou à une synovite laissent à désirer. Si vous ressentez des douleurs ou une inflammation anormale de type cutané ou respiratoire, vous pourriez utiliser l’eucalyptus citronné comme traitement naturel. L’effet antalgique qu’il procure agit en premier lieu au centre de la douleur, puis se diffuse dans les parties qui entourent l’articulation. Quant à son effet anti-inflammatoire, l’inhibition de la douleur est assurée par la présence des lipoxygénases.

À l’issue de l’utilisation de l’huile d’eucalyptus citronnée, quelques précautions doivent être prises. Chez l’adulte, l’essence doit être diluée à 20 %, chez les personnes à peaux sensibles comme les enfants, cette dilution maximale est réduite à 10 %. Il est déconseillé de l’utiliser en inhalation au risque de provoquer d’autres lésions dans d’autres parties du corps. Vous pouvez le mélanger à d’autres types d’huile essentielle présentant les mêmes effets pour l’articulation des doigts sans risque.

Pour soulager le syndrome du mal de doigt de façon régulière, vous pouvez associer l’utilisation de l’harpagophytum procumbens avec d’autres substances naturelles comme les feuilles de cassis ou le curcuma. Le curcuma est reconnu pour ses vertus thérapeutiques et anti-inflammatoires par la présence de la curcumine. Les feuilles de cassis quant à eux contiennent des antioxydants puissants et furent longtemps utilisés dans la médecine traditionnelle pour soulager les maux du quotidien comme les douleurs articulaires aux doigts.