Probiotiques articles oxagood

Douleur articulaire… un sujet tabou qui touche le quotidien de nombreuses femmes dans les pays développés comme la France ou le Canada. En effet, la majorité des personnes qui se plaignent de douleurs importantes au niveau des muscles et des articulations sont toutes des femmes âgées de plus 50 ans. Avec la ménopause, la dégénérescence du cartilage s’accentue et les symptômes liés à l’arthrose peuvent apparaitre de façon brusque pendant la nuit ou après la pratique d’une activité physique. Les exercices physiques sollicitant l’utilisation des grosses articulations comme les genoux ou la hanche peuvent en effet augmenter le risque de développement de problème articulaire majeur comme l’infection articulaire chez le patient. Si les douleurs apparaissent chez une femme jeune, il pourrait alors s’agir non d’une arthrose, mais d’une arthrite accompagnée de douleurs musculaires et de troubles des tendons

… Les douleurs articulaires touchent surtout les femmes ménopausées ou préménopausées. Ces dernières sont à l’origine de la perception d’une fatigue généralisée au niveau des articulations et des muscles. Quelles sont alors les plantes pour douleurs articulaires et fatigues préconisées par les médecins homéopathes ? Dans un cas généralisé, la tradition de ces médecins veut qu’on utilise les racines de l’harpagophytum procumbens ou de la griffe du diable comme traitement.

 

Les plantes pour soulager les douleurs articulaires et les symptômes de la ménopause chez la femme

 

Avant la ménopause, les hommes sont plus exposés aux douleurs articulaires et musculaires que les femmes. Après la ménopause, c’est plutôt l’inverse. Dans tous les cas, les femmes sont sensibles en raison de la constitution de leurs corps et de leurs hormones. En effet, les risques de développement des symptômes liés aux rhumatismes inflammatoires ou non dans les zones sollicitées comme les grosses articulations (genou & hanche), sont très élevés chez la femme. Pour apaiser, voire provoquer la disparition des douleurs articulaires et des sensations de fatigues intenses, la médecine traditionnelle recommande la réalisation d’exercice physique à fréquence modérée.

Une étude effectuée sur plus de 6661 participants a prouvé les effets réels de la pratique d’exercice physique modéré pour soulager les douleurs articulaires et les sensations de fatigue intense. L’étude fut publiée dans les pages de la revue « Arthritis Care & Research » et affirme l’efficacité du traitement en habituant le corps à faire des mouvements adaptés à sa morphologie. Cette thérapie du mouvement n’a aucune liaison avec les traitements hormonaux substitutifs ou THS, utilisés chez les femmes ménopausées pour régulariser le taux d’hormones ovariennes. Le plus important en réalisant la thérapie est d’effectuer des mouvements simples, réguliers, mais sur le long terme. Des mouvements trop brusques pourraient augmenter une fois de plus le risque d’une arthrite ou d’une arthrose tandis que des mouvements peu intenses ne suffisent pas. Dans le cas où les douleurs perçues évoluent vers des douleurs chroniques, pour soulager les douleurs, il pourrait être nécessaire de recourir à la prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens

… Pourtant, les AINS ou anti-inflammatoires non stéroïdiens pourraient provoquer d’autres types de troubles au niveau de l’estomac, de l’intestin et du cerveau. À cet effet, après avoir consulté médecin, le recours aux plantes médicinales qui améliorent en même temps la circulation sanguine est plus que conseillé. Parmi les nombreuses plantes à vertus thérapeutiques recherchées, on peut citer le thé vert sencha, le curcuma, les feuilles de cassis et la reine de près pour soulager de façon régulière les douleurs articulaires, le mal de dos et la fatigue musculaire.

Le thé vert sencha est reconnu pour ses nombreuses vertus exceptionnelles pour la santé articulaire. Le procédé utilisé pour sa fabrication est assez simple et unique. Après la récolte, les feuilles du thé vert passent en premier lieu dans un bain à la vapeur pour interrompre les processus d’oxydation avant le roulage, puis le séchage. Cette technique a pour objectif d’augmenter le pourcentage des principes actifs antioxydants de la plante, notamment en polyphénols. En effet, cette forte teneur en polyphénols accroit les propriétés du thé vert à atténuer les inflammations et les douleurs rouges de l’articulation après quelques minutes. Vous pouvez par exemple en consommer 3 tasses par jour, un traitement pouvant être associé avec une cure thermale. Il existe aussi des extraits d’huile de thé vert qui possèderaient des propriétés à atténuer les symptômes des maladies articulaires.

Le curcuma est une plante qui s’utilise depuis longtemps en homéopathie et dans la médecine traditionnelle pour ses vertus à atténuer les fatigues et à soulager les muscles douloureux dus aux rhumatismes. Il contient de la curcumine, un antioxydant très puissant capable d’apporter une protection efficace contre les infections et les lésions à l’issue d’une inflammation. Cette plante est aussi réputée pour ses vertus à ralentir le processus de déminéralisation des os en apportant une source suffisante et riche en substances minérales, des substances qui limitent les effets de l’acide urique sur les articulations, les muscles et les tendons. La prise quotidienne du curcuma permet aussi une amélioration des capacités du corps à contrer les raideurs et les états de fatigues passagères du quotidien ou dues à une polyarthrite chronique évolutive. À cet effet, il est conseillé de consommer 3 à 4 pincées de curcuma chaque jour, qu’on additionne dans un mélange d’une cuillère d’huile de poivre noir.

Riche en flavonoïde, la reine des près présente une action anti-inflammatoire contre les douleurs articulaires et musculaires. Elle renferme aussi de l’acide salicylique, une substance considérée comme étant l’ancêtre de l’aspirine. C’est donc un type d’antalgique apprécié qui soulage les états de fatigue passagère ou fréquente touchants les articulations. Pour son utilisation, plongez quelques pousses de reine de près vendues en pharmacie ou chez les herboristes dans une tasse remplie d’eau bouillante. Laissez infuser une dizaine de minutes avant de boire. La dose recommandée est de 3 tasses par jour.

Les feuilles de cassis constituent aussi un traitement efficace contre les différents maux qu’on peut ressentir, surtout pendant la nuit au niveau des genoux, des chevilles et du poignet. Elles s’utilisent surtout comme traitement de fond étant riche en polyphénols. Pour le traitement, il est surtout conseillé de préparer une tisane à base de feuilles de cassis. Pour ce faire, une cuillère à soupe peut suffire pour 250 ml d’eau bouillante.

Dans le cas où l’homéopathie n’arrive pas à atténuer la perception des douleurs ressenties au niveau des articulations, il serait nécessaire d’envisager une intervention chirurgicale. Toutefois, cette option est quelque peu contraignante, car les effets de la chirurgie peuvent provoquer l’apparition de douleurs post-opératoire ou DPO et avoir des impacts sur les fonctions primaires des articulations, nécessaires aux mouvements de l’organisme.

Atténuer les bouffées de chaleur et les douleurs articulaires en optant pour un traitement naturel à base de plantes

 

Les douleurs articulaires et les fatigues qu’on ressent peuvent être dues aux symptômes d’une polyarthrite rhumatoïde touchant la santé articulaire et musculaire. Des études récemment réalisées en Europe ont pu démontrer qu’une polyarthrite rhumatoïde peut se développer dès le plus jeune âge, chez les enfants au niveau des articulations. À cet effet, si vos enfants sont constamment dans un état de fatigue et qu’ils ressentent des douleurs atroces ou une sensation gênante aux genoux ou à la hanche, méfiez-vous, car il pourrait s’agir d’une polyarthrite rhumatoïde. La polyarthrite rhumatoïde est une maladie auto-immune qui entraine une production importante de liquide synoviale dans les zones entourant les articulations. Cette pathologie s’accompagne de raideurs, de rougeurs et de gonflements et pourrait entrainer une incapacité de marcher correctement, surtout chez les patients ayant une peau sensible…

… Des études scientifiques affirment les effets qu’on pourrait percevoir en optant pour des traitements naturels se basant sur la phytothérapie. La médecine traditionnelle impose l’utilisation de l’harpagophytum ou griffe du diable pour diminuer les douleurs articulaires et la fatigue à l’issue d’une arthrite rhumatoïde. Provenant du fin fond du désert de Kalahari, en Afrique du Sud, cette plante possèderait des vertus à soulager les maux du quotidien en apportant des minéraux et des principes actifs puissants comme les harpagosides, les glucosides, les phytostérols et les flavonoïdes. Il procure aussi une source importante en vitamines et en minéraux. Cette plante aux vertus anti-inflammatoires serait aussi reconnue pour traiter l’articulation douloureuse et pour limiter le risque cardiovasculaire.

L’huile essentielle médicamenteuse de poivre noir s’utilise pour traiter les causes médicales des douleurs de l’articulation et des muscles. En effet, le poivre noir contient des principes actifs puissants pour soulager les maux aux hanches & genoux et pour améliorer la circulation sanguine. Appliquez sur la zone endolorie, il contribue à chauffer le muscle ou l’articulation touchée par des douleurs mécaniques. Grâce à ses propriétés toniques et son action circulatoire, il régule la circulation sanguine et peut traiter les différents troubles vasculaires, le syndrome des jambes lourdes, les œdèmes, la stase lymphatique, voire les varices chez la femme.

Comme autre traitement anti-inflammatoire de la polyarthrite rhumatoïde à base de plantes pour douleurs articulaires et fatigues, on peut aussi recourir à un cataplasme d’argile. L’argile est une matière rocheuse riche en oligo-éléments et en minéraux, surtout en silice. Elle peut soulager presque tout type de douleur rhumatismale. Pour le cas des rhumatismes inflammatoires comme l’arthrite ou la polyarthrite rhumatoïde, on préconise l’application d’un cataplasme froid. Par contre, pour le cas des rhumatismes non inflammatoires à l’exemple de l’arthrose, il est plus préférable de réaliser un cataplasme chaud.