Les probiotiques et leurs avantages sont en train de devenir un sujet de conversation populaire. En effet, on remarque de plus en plus les avantages des effets du microbiome sur les organismes humains, particulièrement chez le bébé. Encourager les enfants à prendre des probiotiques et à manger des aliments prébiotiques tels que les produits Danone ou des fruits peut faire toute la différence pour renforcer leur système immunitaire et établir un fondement de santé pour les années à venir. Les probiotiques aident à construire et à restaurer les bactéries intestinales bénéfiques qui peuvent avoir été détruites (ou jamais établies) par des facteurs tels que le stress, une mauvaise alimentation, une utilisation excessive d’antibiotiques, une désinfection excessive. Les enfants héritent leurs bactéries intestinales directement de la maman à la naissance. Avec la très grande majorité du système immunitaire résidant dans le tractus gastro-intestinal, l’inondation de bonnes bactéries dans leurs petits systèmes peut avoir un impact extrêmement positif sur le bien-être général qu’ils connaissent au cours de leur vie.

 

Comment donner des probiotiques aux enfants toutes les semaines ? Ce paragraphe le démontre.

 

Les probiotiques sont des compléments alimentaires utiles qu’on peut facilement rajouter à l’alimentation d’un enfant pour augmenter le système de défense de son organisme intestinale et pour améliorer les fonctions de sa flore intestinale. Ils peuvent aider à soulager la constipation aiguë, les coliques et le reflux acide chez les nourrissons et les enfants. Ils peuvent également aider à prévenir les troubles de santé au niveau des flores, de l’intestin et de la flore intestinale, les infections secondaires et la diarrhée chez les enfants utilisant des antibiotiques. Les probiotiques peuvent même aider à prévenir l’eczéma et les allergies au gluten chez certains enfants.

Comme les effets probiotiques à long terme sur les enfants sont inconnus, les enfants ne doivent pas utiliser les suppléments de probiotiques comme remède préventif, sauf sur recommandation d’un médecin. Au lieu de cela, ajoutez des aliments probiotiques comme le yogourt au régime alimentaire de votre enfant pour que son microbiome soit en bonne santé, vérifiez l’étiquette pour vous assurer que le produit que vous choisissez a des « cultures vivantes et actives ».

Faites-en une habitude, en montrant que nous nous soucions les uns des autres dans la routine quotidienne. Vous pouvez essayer de choisir un moment pendant la journée pendant lequel vous pouvez prendre 5 à 10 minutes avec votre enfant pour parler de ce que vous faites pour rester en bonne santé, comme se laver les mains, faire de l’exercice, manger des fruits et des légumes et prendre des vitamines et compléments au quotidien. Vous pouvez de façon volontaire parler des différents bienfaits d’une prise antibiotique contenant des microbiotes et des macrobiotes sur la peau et les selles d’un sujet. Vous pouvez également parler de ce qui se passe lorsque vous prenez de nouveau des probiotiques antibiotiques après un retour majeur de la santé de votre flore intestinale à un état critique. Le sujet de la digestion, le fonctionnement de l’intestin grêle et les effets des aliments probiotiques peuvent être évoqués pour que vos enfants ne craignent plus les troubles intestinaux et ne pleurs. Cela peut en fait être une expérience vraiment amusante et renforcer vos liens familiaux. Vos enfants peuvent réellement avoir hâte de passer du temps avec vous en découvrant son système et son organisme à travers son âge. Parler de santé, c’est motiver vos enfants à prendre des mesures pour une vie plus saine.

Commencez petit. Trouvez le plus petit probiotique possible pour aider votre enfant à se détendre. Les enfants ont tendance à manger avec les yeux. Une pilule énorme peut donc être très intimidante. Certaines perles probiotiques sur le marché sont sans effort. Elles sont conçues pour être avalées par les petits enfants. Vous pouvez même les couper en deux pour les encourager à l’avaler. C’est une excellente pratique pour apprendre à prendre les médicaments plus tard. Certains probiotiques pour enfants peuvent être décomposés et restent viables lorsqu’ils sont mâchés, de sorte que votre enfant bénéficie toujours d’avantages pour la santé.

 

Et si malgré tous vos efforts, vos enfants, quel que soit leur âge ne veulent prendre aucun aliment probiotique, vous pouvez toujours jouer la carte de la ruse. Certaines tablettes sont suffisamment petites pour être utilisées par certaines personnes. Décomposer un comprimé probiotique en plus petits morceaux est une option. Et vous pouvez l’ajouter à pratiquement n’importe quoi. Vous pouvez par exemple l’ajouter avec du bon yaourt, au lait ou à d’autres collations froids. Appuyez simplement sur vos probiotiques en utilisant le dos d’une cuillère en petits morceaux, mélangez-les dans une collation froide et le tour est joué ! Si votre enfant n’apprécie pas le yogourt à lui seul, essayez de l’utiliser à la place de mayo sur son sandwich préféré ou de garnir une pomme de terre au four. La plupart des enfants aiment les smoothies au yaourt. Pour faire, mélangez 1/2 tasses de yogourt nature ou vanille avec 1 tasse de fruits frais ou surgelés, jusqu’à consistance lisse. Ajoutez votre édulcorant préféré à votre goût. Peu importe la façon dont ils prennent, les probiotiques souche comme la souche lactobacillus est importante pour une bonne raison, elle aide à renforcer le système immunitaire infantile. La flore intestinale est impliquée dans de nombreux aspects de notre fonctionnement normal du corps et dans un microbiome équilibré que vous appréciez en famille.

 

Quand et pendant quelle durée un enfant peut-il prendre des probiotiques ?

 

Alors, en parlant de probiotique, comment donner des probiotiques aux enfants pour améliorer leurs systèmes digestifs et leurs intestins ? Comment donner des probiotiques aux enfants pour limiter les symptômes et les troubles gastro-intestinaux qui gênent leurs vies ? A quel moment est-il idéal de faire prendre des probiotiques à un enfant ? Cela dépend en grande partie de la raison pour laquelle vous avez commencé à lui faire prendre les compléments. Si un enfant prend des probiotiques pour traiter des problèmes digestifs, tels que la diarrhée ou les ballonnements, vous tirerez le meilleur parti des bactéries bénéfiques en prenant des suppléments à chaque repas. Pour certaines enfants ayant des troubles du sommeil ou ayant du mal à dormir, le meilleur moment pour prendre des probiotiques est juste avant de se coucher. Un lien étroit existe entre les intestins et le foie, et le « calme » du foie semble aider au sommeil. En fait, les recherches montrent que les personnes atteintes de cirrhose et d’autres problèmes de foie ont tendance à souffrir davantage d’insomnie que celles qui n’ont pas de maladie du foie. Cela dépend aussi du rythme circadien de l’enfant. Les lève-tôt peuvent bénéficier davantage en prenant des probiotiques le matin, tandis que les doses du soir en probiotiques pourraient être meilleures pour les noctambules. Certaines recherches suggèrent même que les bactéries dans notre intestin peuvent affecter notre rythme circadien.

Il existe des preuves solides et croissantes que les causes de la colique sont liées à la flore intestinale. De nombreuses études ont montré que les modèles de flore intestinale des bébés atteints de coliques étaient différents, notamment en ce qui concerne l’absence de Lactobacillus acidophilus. Certaines de ces études suggèrent que l’administration d’un probiotique, tel que Lactobacillus acidophilus, améliorera la situation. Il a été démontré que les probiotiques améliorent d’autres conditions associées aux coliques, telles que l’intolérance au lactose, l’entérocolite nécrosante et l’inflammation gastrique. De plus, il a été démontré que les probiotiques améliorent généralement la santé des enfants qui les prennent. Certes, l’industrie des aliments de santé a pris le parti de souligner les qualités positives de produits exclusifs tels que les yaourts contenant d’autres cultures probiotiques. La prise de produit à base probiotique se fera donc durant une semaine à peu près pour un traitement efficace chez l’enfant. La première ingestion de bactéries digestives amicales chez un bébé se produit naturellement lors du passage dans le canal génital. Mais il arrive parfois qu’un bébé ait besoin d’aide pour maintenir le niveau de ces bactéries bifidobacterium bénéfiques en cas de coliques nourrissons toutes les semaines. Il est à noter que les probiotiques sont naturellement présents dans le lait maternel. En outre, un bébé nourri au sein et un bébé nourri au lait maternisé et aux aliments riches en probiotique reuteri ont une flore intestinale très différente des autres.

Pour de meilleurs résultats, prenez votre complément probiotique 30 minutes à l’avance ou juste avant votre repas. Il est important de consommer des graisses avec votre probiotique, mais c’est peut-être du lait qui favorise la plus grande croissance probiotique. Cela a du sens, car de nombreux probiotiques sont riches en espèces de Bifidobacterium et Lactobacillus qui se développent dans le lait.

De nombreuses cultures moins modernisées à travers le monde connaissent depuis longtemps les avantages des boissons et des aliments fermentés pour la nutrition du bébé. Les Russes donnent à leur bébé du lait de kéfir dilué dans de l’eau dès l’âge de 4 mois. Vous pouvez commencer immédiatement à familiariser votre bébé avec le goût acidulé des aliments fermentés, des produits laitiers contenant du lactobacillus rhamnosus en utilisant une cuillère à café ou en mettant un peu de jus de légumes de culture sur votre doigt et en le laissant sucer. Les légumes cultivés contiennent une prise du Lactobacillus plantarum, une souche de bactéries amicales qui démontre une efficacité prouvée dans le traitement de la colique et essentielle au développement d’un écosystème intérieur sain. Peu à peu, dès que votre bébé aura quelques jours, commencez à lui donner une petite cuillerée de jus de légumes de culture, 3 fois par jour. N’oubliez pas de manger vous-même des légumes de culture pour la santé de votre système immunitaire ! Si vous donnez le jus de légumes de culture à votre bébé environ 10 à 20 minutes avant de le nourrir, vous pouvez l’aider à digérer le lait maternel. Les boissons fermentées telles que le kéfir de jeune noix de coco, dilué dans de l’eau filtrée, sont également intéressantes à donner à votre bébé par petites quantités de cuillères à thé. Une fois que votre bébé est assez grand pour avoir un peu plus de variété dans son alimentation, vous pouvez les préparer en purée de légumes fermentés. Il suffit de purger les légumes biologiques en premier lieu, puis de les fermenter.