Sur Google, de nombreux sites spécialisés dans le maintien de la flore vaginale et du transit intestinal proposent toutes sortes de probiotiques pour un traitement spécifique. Étant un multiplicateur, l’Oxagood Probiotique Intime est une synergie complexe, essentiellement composé de souches probiotiques sélectionnées et bien dosées, il favorise le maintien de la flore vaginale et limite l’apparition des troubles et des bactéries sur votre peau intime.

Avec 3 souches probiotiques spécifiques pour femme, ce composé est capable d’éliminer les sensations de démangeaisons que vous pourriez ressentir à la suite d’attaques microbiennes intimes. Sans lactose et sans prébiotique, il procure des effets testés et prouvés pour toute femme de tout âge, même pour les femmes enceintes.

 

L’Oxagood probiotique intime, un allié minceur, utile pour la flore vaginale et le transit intestinal

 

L’Oxagood Probiotique Intime est fabriqué en France par Oxagood. Sa formulation est élaborée dans un laboratoire spécialisé et reconnu pour son expertise dans le domaine du traitement médical à base de probiotiques. À efficacité testée et prouvée, le probiotique possède une certification provenant de la DGCCRF et est applicable sur la peau de toute femme atteinte de trouble vaginal au niveau de la flore…

… En effet, l’Oxagood probiotique intime s’utilise surtout pour régler tout type de déséquilibre observé sur la flore vaginale. Ce déséquilibre apparaît, soit à la suite d’infections vulvo-vaginales comme la vaginose ou la mycose, soit par le biais des maladies sexuellement transmissibles comme le HPV ou le chlamydiae trachomatis… Selon une source fiable, une femme sur trois souffre de la mycose vaginale. Cette infection fréquente est provoquée par la présente d’une levure naturellement existante dans l’organisme féminin : « le Candida Albicans ». Cette dernière peut devenir pathogène et prolifère dans le cas d’un déséquilibre du microbiote vaginal. On peut alors observer des démangeaisons fréquentes et intenses au niveau du vagin et de la vulve. Des rougeurs et des gonflements douloureux peuvent s’en suivre avec l’apparition de pertes blanchâtres, épaisseurs… sans parler des douleurs au cours des rapports sexuels.   À part la mycose, les femmes peuvent aussi être sujettes à une vaginose bactérienne qui est une conséquence d’une dysbiose du microbiote vaginal. Elle est due à une augmentation de la valeur du pH vaginal et de la réduction, voire disparition des lactobacilles qui cèdent leur place aux bactéries pathogènes comme le Gardnerella vaginalis. À part les démangeaisons, une vaginose bactérienne peut aussi induire des pertes de couleurs grisâtres malodorantes et un inconfort sous toutes ses formes.

Les femmes peuvent aussi subir un déséquilibre de la flore vaginale à la suite des IST ou Infections sexuellement transmissibles telles que le HPV ou le Chlamydia. Le HPV ou Infection par le Papillomavirus humain est une infection qui se transmet par voie sexuelle, en contact de la peau. Le virus de l’HPV provoque immédiatement des infections au niveau de la peau intime et des muqueuses. Fréquentes et régressents, ces infections contribuent à réduire la ténacité de l’immunité naturelle féminine. Sans traitement à base de probiotiques et d’un régime détox, cette pathologie peut évoluer vers un déséquilibre flore conséquent, voire un cancer du col de l’utérus. En fonction du type de HPV, on peut subir des verrues, une dysplasie cervicale (lésions précancéreuses de l’utérus), des condylomes génitaux… À part le virus HPV, la femme peut aussi être sujette à la chlamydiose. La Chlamydiose est une infection de la flore vaginale qui se contracte à partir des rapports sexuels non protégés et qui touche généralement la gent féminine jeune sur une tranche d’âge de 16 à 24 ans. Au début de son apparition, cette infection est difficile à détecter et les symptômes n’apparaissent qu’après 1 à 2 semaines à la suite des contaminations. La femme peut subir des inflammations, des écoulements par le vagin, l’anus ou la verge, parfois même de la fièvre…

… Qu’il s’agisse d’infections sexuellement transmissibles ou d’infections vulvo-vaginales, il n’y a rien de mieux qu’une cure à base de vitamines et d’Oxagood Probiotique Intime pour résoudre le problème et pour renforcer les pyramides constitutives du corps de la flore vaginale.

Les probiotiques s’utilisent aussi pour le traitement de la flore intestinale. Les intestins abritent toute une sorte de bactéries indispensable à leur fonctionnement. Ces bactéries favorisent le processus de digestion des aliments et facilitent le transit intestinal. Après des travaux fatiguant ou un état de stress fréquent, l’organisme peut produire davantage de levures ou « Candida » sous forme d’aloe. Ces levures peuvent ensuite engendrer des troubles au niveau des transits intestinaux et doivent faire l’objet d’un nettoyage « cleanse » pour revenir à un état de santé normal. Les probiotiques peuvent intervenir à ce point en favorisant la régularisation du transit intestinal. Elles accélèrent le processus naturel de l’organisme à digérer les aliments et permettent d’éviter les constipations.

 

L’Oxagood probiotique intime, un « cleanse » efficace pour la bouche et le système immunitaire

 

Composé essentiellement du lactobacillus Reuteri, du lactobacillus Rhamnosus et du lactobacillus crispatus, l’oxagood probiotique intime est une synergie complexe de santé utilisée dans la prévention des maladies de la peau intime tout en incitant au renforcement du système immunitaire. Provenant de la famille des Lactobacillaceae, le Lactobacillus reuteri est une forme de bactérie lactique, naturellement présente à l’intérieur du tractus gastro-intestinal et de la muqueuse vaginale. Il produit une enzyme capable d’absorber le cholestérol dans les poches de l’intestin et les envoie à l’extérieur de l’organisme via les selles. Une étude menée sur ce composé prouve ses bienfaits sur le système immunitaire des nouveau-nés. En effet, en ingérant une substance contenant du lactobacillus reuteri comme l’oxagood probiotique intime, une mère peut transmet automatiquement un anticorps puissant à son bébé par le biais du lait maternel. De ce fait, à part le fait de préserver la santé de la flore vaginale, l’oxagood probiotique contribuerait indirectement à améliorer l’état de santé de votre bébé par la présence du lactobacillus reuteri.

Le lactobacillus Rhamnosus quant à lui est un probiotique efficace pour le traitement des diarrhées persistantes. Il n’est pas étonnant qu’on le retrouve dans la composition de l’Oxagood probiotique intime Aragan pour contrer les effets des levures bactériennes au niveau du transit intestinal…

… Et pour compléter les effets bénéfiques de l’oxagood probiotique sur la santé de la flore vaginale, on a rajouté du lactobacillus crispatus dans sa composition. Étant une bactérie sous forme de bâtonnet, le lactobacillus crispatus est une bactérie qu’on retrouve souvent dans la flore vaginale. Cette bactérie est surtout recommandée pour le traitement des cystites, des vaginites et des mycoses.

Jean Bohbot a décidé de mélanger ces trois principaux composés : le lactobacillus Reuteri (3,2 milliards), le lactobacillus Rhamnosus (3,2 milliards) et le lactobacillus crispatus (3,2 milliards) pour créer un composé de type « gardnerella vaginalis », capable de limiter les effets du champignon candida au niveau de la flore vaginale…

… Selon les dires du Docteur Bohbot et les conseils de Doctissimo, l’Oxagood Probiotique Intime est une gamme de probiotiques capable d’assurer la défense immunitaire des muqueuses et de la flore vaginale en produisant de l’acide lactique et du peroxyde d’hydrogène. L’acide lactique accentue l’acidité du milieu vaginal et permet par la suite de limiter, voire de stopper le développement des bactéries pathogènes. Le peroxyde d’hydrogène quant à lui joue un rôle essentiel dans la prolifération des germes pathogènes.

Les gélules de l’Oxagood probiotique intime peuvent aussi contribuer à la perte de poids en faisant attention de limiter les manques de lactobacilles dans le transit intestinal. En effet, en étant associées à une pratique sportive régulière, elles peuvent favoriser à une perte de poids considérable en réduisant l’accumulation de graisses. Cette propriété est surtout assurée par le lactobacillus Reuteri.

À part le fait d’être un allié minceur et le fait de favoriser la perte de poids, l’Oxagood probiotique Intime vendu en pharmacie peut aussi vous aider à récupérer après la pratique d’une activité sportive intense. Sur le long terme, ce genre d’activité peut affecter directement ou indirectement votre système immunitaire en le rendant vulnérable à l’attaque des microbes et des levures bactériennes. Pour renforcer vos défenses immunitaires au niveau de la flore vaginale, il faudrait un nombre de lactobacilles suffisant. C’est lorsque ce nombre diminue que votre organisme devient automatiquement vulnérable à la vaginite candidosique, à la candidose cutanée et même au muguet buccal. (Le muguet buccal est une infection dans la bouche due à l’accumulation de champignons Candida albicans). Favorisant l’augmentation de ce nombre de lactobacilles, l’Oxagood probiotique intime redonne une nouvelle performance aux muscles et aux muqueuses utérines qui peuvent subir un état de choc après plusieurs mouvements…

Étant un excellent composé pour détoxifier l’organisme et pour assurer les défenses immunitaires des parties intimes par ses pyramides chocolat, l’Oxagood probiotique peut être ingéré par tout type de femme de tout âge, peu importe son origine. Sans effet secondaire apparent, l’oxagood probiotique est utilisé pour le traitement de tout type d’infections vaginales. Il est recommandé par de nombreux spécialistes du traitement des maladies intimes qui touchent de nombreuses femmes en Europe et en France. Il est aussi à noter que les femmes enceintes peuvent très bien le consommer, mais sans toutefois dépasser la dose d’une gélule par jour pour éviter d’affecter la santé du fœtus.

L’Oxagood probiotique est à tenir hors de portée des enfants.